Un peu d’historique

Un peu de historique

En Europe, la demande de marquer les transitions de la vie des individus et des groupes avec une cérémonie séculier et sur mesure ne cesse de croître.

Thomas Wegmüller, Susanna Meier, Klaus Beeler et Susanna Maeder

Il y a bientôt 20 ans, Thomas Wegmüller et Klaus Beeler ont fondé la Fachschule für Rituale. Avec Susanna Meier et Susanna Maeder, ils ont été les pionniers de la formation l’accompagnement rituel dans les régions germanophones d’Europe. Entre 2000 et 2012, ils ont organisé cinq volets de formation de trois ans et ainsi formé une cinquantaine de personnes, dont certaines sont devenues membres d’une association professionnelle ritualnetz.ch, maintenant connue sous le nom de zeremoniennetz.ch. En octobre 2015, Susanna Maeder a relancé la Fachschule für Rituale avec un nouveau concept et un mise à jour de la formule dont l’accent est sur le conseil et l’accompagnement des personnes tout au long de leur vie. Les noms des personnes formées par Susanna dans la nouvelle version de la Fachschule für Rituale se trouvent sur cette page.

Bien que Jeltje Gordon-Lennox n’était pas au courant du travail des ses collègues suisse-allemands, elle a commencé à offrir des cérémonies non religieuses à la même époque dans la partie francophone de l’Europe, notamment en Suisse et en France. Utilisant un format différent, elle a préparé une trentaine de célébrants professionnels entre 2003 et 2017 au travers de l’association Ashoka. En 2005, elle fonde une deuxième association regroupant les professionnels du rituel semblable à la ritualnetz.ch des pionniers de la Fachschule für Rituale qu’elle a appelée celebrants.pro, maintenant connu sous connu comme celebrants.ch.

Membres du European Ritual Network (ERN) lors de leur réunion à Genève

En automne 2015, Jeltje et Thomas ont été invités à une réunion d’experts en rituel par l’University of Humanistic Studies à Utrecht, aux Pays-Bas avec des formateurs de six pays européens différents. Malgré les différences linguistiques, culturelles et historiques des organisations qu’ils représentaient, ces experts se sont vite rendus compte qu’ils avaient un objectif commun : former des gens compétents en matière d’accompagnement rituel. Ils ont également réalisé que leurs échanges les enrichissaient personnellement et dynamisaient leurs organisations respectives. En novembre 2016, Jeltje et Thomas ont invité le nouveau European Ritual Network (ERN) à se réunir à Genève pour renforcer leur collaboration. Le groupe a également contribué au lancement d’un livre inspiré de leur première rencontre à Utrecht, Crafting Secular Ritual: A Practical Guide.

Un an plus tard, Susanna, Thomas et Jeltje ont commencé à travailler ensemble pour harmoniser les programmes de formation proposées en Suisse et pour mettre l’accent sur le Certificat d’études supérieures en accompagnement rituel (CAS). Ensuite, c’était au tour de Jeltje de relancer son programme éducatif avec une formule de formation mieux adaptée aux besoins actuels.