Approche Ashoka

Approche Ashoka à la formation

Les êtres humains ont toujours marqué les événements importants par des rituels. Les rituels authentiques qui répondent véritablement aux besoins humains reflètent les valeurs individuelles et communautaires. Ces valeurs représentent le fondement de toutes les cultures et les spiritualités ; elles peuvent être répertoriées et mesurées de manière fiable. Au fur et à mesure que les sociétés s’urbanisaient, la responsabilité de la création de rituels passait des petits groupes aux institutions, et leurs valeurs évoluaient en conséquence*.

Tout comme nos ancêtres, nous avons besoin de rituels assez puissants pour nous toucher lors d’une journée spéciale, mais aussi pour nous soutenir dans notre vie quotidienne au sein d’un monde imprévisible. À une époque où les rites institutionnels semblent peu pertinents et ineffectuels, les familles et leurs proches ont besoin de rituels qui font sense pour les aider à accueillir les nouveaux arrivants et à pleurer la perte d’êtres chers. Dans une société qui se caractérise par une forte influence de la consumérisme, où la surconsommation d’articles jetables est la norme et où les mariages sont notoirement de courte durée, les couples aspirent à des rituels auxquels ils peuvent s’identifier, qui ont un sens pour eux et qui tendent vers un engagement à long terme.

Notre premier défi aujourd’hui est de réclamer notre droit de créer des rituels.

La deuxième est de réapprendre l’art de leur création afin que nous puissions élaborer des rituels qui répondent à nos besoins et reflètent nos valeurs. Ceux qui recherchent un assortiment de rituels prêts à l’emploi devraient regarder ailleurs. ‘Le rituel est du boulot, un travail sans fin. Mais c’est l’une des choses les plus importantes que nous, les humains, faisons’§.

Les éléments clés d’un apprentissage réussi du rituel sont la conscience de ses émotions et de ses réactions corporelles, l’interaction avec les autres, l’humour, les plaisirs de la vie quotidienne et de solides racines dans la sagesse transcendante. Sans ces composantes, les valeurs fondamentales telles que la paix personnelle et mondiale et le respect de soi-même, des autres et de notre univers sont vouées à rester des théories arides et abstraites. Là où il n’y a pas d’expérience humaine de la valeur fondamentale exposée, le cœur n’est pas touché et la valeur est rarement transformée en action. Un enfant qui se sent respecté peut respecter les autres. Une personne qui ressent la paix peut travailler efficacement pour elle. L’action est le véritable test des valeurs et des connaissances.

* Si l’approche n’est attachée à aucune tradition institutionnelle, j’ai été ravie d’apprendre qu’elle sert également aux personnes travaillant dans les institutions religieuses et civiles qui souhaitent renouveler leurs rites traditionnels.
§ Seligman, Weller, Puett et al. (2008) Ritual and Its Consequences: An Essay on the Limits of Sincerity. New York: Oxford Press. p.182.